Elections municipales et législatives de 2020 : Comment le Rdpc choisira ses candidats
15 novembre 2019
A vos marques…
15 novembre 2019
Voir plus

En attendant la circulaire : Ce qu’il faut savoir

Des élections législatives et municipales auront lieu au Cameroun le 09 février 2020. Parmi les formations politiques en lice, le RDPC bien évidemment, dont les militants et les sympathisants attendent avec impatience les instructions, les directives et les orientations du Comité Central quant aux conditions, critères et modalités de sélection des candidats. En attendant ce « précieux sésame », voici ce qu’il faut savoir pour ceux et celles qui veulent postuler.

1 – Quel sera le contenu de la circulaire ?

La circulaire du Président national fixe les modalités de sélection des candidats du RDPC d’une part et définit d’autre part les instances ainsi que les structures chargées de mener ces opérations au siège et sur le terrain. Il s’agit d’une tradition bien établie à l’intérieur du Parti qui veut que la conduite des grandes échéances (campagne électorale, sélection des candidats, renouvellement des bureaux des organes de base) soit encadrée par un texte du Président national ou du Comité central. Compte tenu du déroulement des précédentes opérations de même nature, des innovations ne sont pas à exclure pour prendre en compte les critiques et les suggestions des militants et des responsables. Quoiqu’il en soit, la base du Parti sera au coeur du dispositif de présélection ainsi que les structures et les organes statutaires du Parti dans un bel exercice de démocratie interne.

2 – D’autres documents « officiels » sont-ils attendus ?

Sans aucun doute, on peut citer notamment le guide et l’exposé du Secrétaire général du Comité central.

3 – Que faire en attendant la circulaire ?

En attendant la circulaire, l’heure au sein du Parti, est à l’appel à candidatures. D’ailleurs, il règne une effervescence en ce moment dans tous les organes, signe de la force de séduction qu’exerce le Parti. Chaque militant ou sympathisant désireux de se présenter doit donc apprêter les pièces exigées par la loi et s’assurer qu’il remplit les conditions fixées par le Parti. Pour l’instant, il doit s’agir de démarches individuelles, étant entendu que la constitution des listes sera de la compétence des structures mises en place pour la circonstance. En d’autres termes, le bon militant, le candidat responsable connait les pièces exigées par le Code électoral. Il n’a pas besoin pour cela d’attendre la circulaire du Parti. Quant aux documents requis par le Parti, là aussi, ils ne relèvent pas du secret. Tout bon militant sait qu’il lui sera exigé au moins une demande d’investiture, un curriculum vitae politique, une photocopie de la carte d’adhésion, les justificatifs des cotisations depuis 2013, l’état des services rendus au Parti. On peut également supposer que tirant des leçons de ce qui s’est passé en 2013, le Parti insiste sur la discipline des candidats ainsi que leur engagement à respecter les décisions des instances en charge de présélections. La plupart de ces pièces, individuelles, peuvent déjà être rassemblées en attendant le chronogramme des opérations internes au Parti.

4. Que va-t-il se passer dans les prochaines heures ?

Une fois la circulaire signée, elle sera aussitôt publiée et mise à la disposition des militants par différents canaux de communication. Dans le même temps, et certainement avant la fin de ce week-end, le Secrétaire général du Comité central présidera une séance de travail avec les équipes chargées de conduire les opérations sur le terrain.

5 – Le RDPC respectera-t-il les délais légaux ?

Le RDPC, Parti légaliste, ne peut se permettre de prendre le moindre risque quant au respect des délais prévus par la loi. Les responsables du Parti à la base doivent par conséquent anticiper et faciliter le travail des équipes de présélection à travers la détection, la prospection et le recensement des candidats ayant le meilleur profil pour les couleurs du Parti. Si tout le monde joue le jeu et chacun assume sa responsabilité, les choses devraient se dérouler sans crainte et dans de bonnes conditions. En tout état de cause, mieux que quiconque, le Secrétariat général du Comité central connaît les délais fixés par la loi en ce qui concerne les dépôts de candidatures auprès d’Elecam.

6 – Primaires ou investitures ?

Après toutes les explications ci-dessus, les militants et les candidats ont compris que la sélection des candidats du RDPC au double scrutin du 09 février 2020 se fera au terme d’un processus dynamique et démocratique dont les principaux acteurs seront les responsables des organes de base. Pour départager les candidats à un siège, il n’est pas exclu de recourir, à défaut du consensus, à des consultations éventuellement sanctionnées par un vote local. Les militants et les candidats ainsi choisis constitueront une liste qui n’est celle d’X ou d’Y, mais la liste du RDPC puisque c’est elle et elle seule qui recevra l’investiture du Comité central conformément aux textes du Parti.

CMZ