CPDM Party Headquarters : Remarkable hustle and bustle
19 novembre 2019
Liste des Partis Politiques dont les dossiers de candidature ont été acceptés à l’Election Législative du 09 Février 2020
9 décembre 2019
Voir plus

Municipales et législatives 2020 : Priorité aux jeunes, femmes et nouvelles figures

Tel est le cap que s’est fixé le Rdpc, à la faveur de la tenue du double scrutin du 09 février 2020.

Rajeunir sa classe militante et élective. Voilà ce que vise le Rdpc pour les prochaines élections municipales et législatives du 09 février 2020. Dans cette optique, le parti veut faire la part belle aux femmes et aux jeunes et surtout aux nouvelles figures. L’objectif est de répondre aux évolutions sociopolitiques de la nation, conformément aux idéaux du Parti.

En présidant la réunion de lancement des opérations de sélection et d’investiture des candidats du Rdpc au double scrutin législatif et municipal le 17 novembre 2019, le secrétaire général du comité central a réitéré la volonté du Président national du Parti, contenue dans les deux circulaires, de veiller à la promotion des femmes et des jeunes parmi les candidats. « En ce qui concerne les jeunes, vous devez veiller à leur représentativité sur toutes les listes pour les deux scrutins », a dit Jean Nkuété. Avant de rappeler que l’âge minimal requis à ces deux élections est fixé par la loi à 23 ans révolus à la date du scrutin. Concernant les femmes, le secrétaire général du Comité central a ajouté, « Leur intégration comme celle des jeunes est un devoir de réalisme, de légalisme et de fidélité aux idéaux du parti. En effet, la prise en compte de la dimension genre est imposée aussi bien par le choix délibéré du Rdpc que par la loi portant code électoral qui la prescrit ». Pour être plus concret, Jean Nkuété a précisé pour ce qui est notamment des législatives que, « Pour deux à trois candidats, au moins une femme et un jeune. Pour quatre à sept candidats, au moins trois femmes et deux jeunes. Pour huit à dix candidats, au moins trois femmes et deux jeunes ». Il est question ici de la promotion du genre, étant entendu que le Cameroun a ratifié toutes les conventions internationales en matière de droits de la femme, qui prescrivent dans le cas d’espèce la parfaite parité. Et, « à défaut d’y parvenir, œuvrons à nous en rapprocher le plus près possible », a-t-il souligné.

Dans cette mouvance, instruction a été donnée de veiller à faire émerger parmi des militants intègres, dynamiques et représentatifs, les nouvelles figures capables de porter le parti. Ceci dans un esprit de partage selon la volonté du Président national. L’objectif à terme est de permettre au parti non seulement d’aller aux élections avec les meilleurs candidats, mais aussi de préserver l’unité du parti.

Muriel Zang