Liste des Partis Politiques dont les dossiers de candidature ont été acceptés à l’Election Législative du 09 Février 2020
9 décembre 2019
Lists of Political Parties authorised in view of the Legislative Election of 9 February 2020
9 décembre 2019
Voir plus

Municipales et législatives 2020 : Elecam rend sa première copie

Les listes des candidats autorisés à prendre part au double scrutin du 09 février 2020 ont été publiées lundi dernier par le Conseil électoral d’Elections Cameroon. En attendant le contentieux y afférent.

Après une longue journée d’attente, c’est finalement tard dans la soirée que le Conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam), l’organisme indépendant chargé de la conduite du processus électoral au Cameroun, a rendu publiques les listes des candidats autorisés à briguer un mandat dans un conseil municipal ou à l’Assemblée nationale lors du double scrutin du 09 février prochain. C’était au cours d’une cérémonie spéciale ayant sanctionné une session de plein droit de cette instance, à son siège au quartier administratif de Yaoundé.

Très courue, la cérémonie a connue la présence de nombreux leaders politiques et des candidats, certains, comme Serge Espoir Matombi, premier secrétaire du Peuple uni pour la rénovation sociale (PURS) ou Prosper Nkou Mvondo, sont de leurs bases respectives (Douala et Ngaoundéré), pour assister à cette proclamation des résultats de la candidature. En bonne place aussi, se trouvaient des militants et candidats du Rdpc venus s’assurer en direct, de la qualification de leurs listes  pour les élections à venir.

Pour sa part, Enow Abrahams Egbe, le président du Conseil électoral, était pour la circonstance assisté de l’ensemble des membres dudit Conseil, ainsi que de la Direction générale des Elections (Dge). Il a ainsi donné lecture des communiqués portant publication « des listes des partis politiques » acceptées dans le cadre du scrutin du 09 février 2020, présentées par région et par circonscription électorale »,  suivies de celles qui ont été rejetées, d’abord pour les législatives, puis pour les municipales.

Il en ressort, s’agissant  des législatives, qu’un total de 35 partis politiques, dont le Rdpc, l’Undp, le Sdf, l’Udc, l’Upc, le Pcrn, l’Andp, le Paddec et le Fsnc, ont déposé 469 listes en tout. 452 listes ont été acceptées par ELecam et 17 ont été rejetées, parmi lesquelles toutes les 8 listes de l’Upc, au motif que ce parti politique avait présenté dans toutes les circonscriptions qu’il briguait, deux listes concurrentes. Elecam qui ne pouvait savoir lesquelles de ces listes étaient légales, a tout simplement préféré les rejeter en bloc.

Pour ce qui est des municipales, Elecam déclare avoir reçu 592 listes déposées par 42 formations politiques. 549 sont acceptées et 53 sont rejetées pour divers motifs allant de l’incomplétude des listes à l’absence de certaines pièces dans les dossiers. Mais il reste tout de même quelques clarifications à faire par Elecam, au regard de certaines ambigüités relevées par des candidats. Quelques listes dans une même circonscription ont été déclarées à la fois acceptées et rejetées. Ce qui a fait sortir les représentants des formations politiques concernées de leurs gonds, à l’instar du Pcrn. Rendez-vous a été pris avec le secrétariat d’Elecam pour y voir plus clair.

En attendant la campagne électorale, la place est désormais au contentieux de l’acceptation et du rejet des candidatures. En ce qui concerne les législatives, les candidats, les partis politiques concernés et le gouvernement disposent de deux jours, soit jusqu’à ce mercredi soir, pour saisir le Conseil constitutionnel de leurs recours. Pour ce qui est des municipales, ces recours en contestation des décisions d’Elecam doivent être formés et déposés dans un délai de cinq (05) jours, soit au plus tard samedi soir devant le juge administratif.

Longin Cyrille Avomo