Secrétariat : Préserver les intérêts et les acquis du Parti
10 décembre 2019
Législatives et municipales : Le Nord-ouest et le Sud-ouest de la partie
10 décembre 2019
Voir plus

Rdpc : Front commun derrière les candidats du Parti !

C’est la principale consigne de la hiérarchie du Parti, après la publication des candidatures retenues pour le double scrutin du 9 février par Elecam.

Elections Cameroon (Elecam) a, conformément à la loi, rendu public le lundi 9 décembre dernier, la liste de tous les candidats aux élections législatives et municipales qu’il organise le 9 février 2020 au Cameroun.  Au total, 451 listes de candidatures ont été acceptées sur les 470 listes déposées par 35 partis politiques. Les dés sont donc définitivement jetés et chaque formation politique sait désormais qui défendra ses couleurs dans telle ou telle circonscription électorale et quels seront ses adversaires dans ces deux scrutins dont l’importance n’est plus à démontrer.

Au Rdpc, comme il fallait s’y attendre, la sélection des candidats a été très rude, eu égard à la multiplicité des candidatures et à la qualité même des candidats, certains sont déçus et c’est tout à fait normal. D’abord parce que contrairement à ses adversaires qui ont eu tout le mal du monde à constituer des listes, le Parti a été submergé de candidatures dans toutes les circonscriptions du pays ; le Rdpc étant le seul parti politique ayant présenté des listes dans toutes les 360 mairies et pour tous les 120 sièges en jeu à la chambre basse du Parlement.

Ensuite, parce que compte tenu du nombre réduit de postes à pourvoir aussi bien dans les Conseils municipaux qu’à l’Assemblée nationale, tous les candidats à la candidature ne pouvaient être retenus et investis pour le double scrutin du 9 février prochain. Enfin, parce que conformément aux directives du Président national, Paul Biya, il a parfois fallu trancher dans le vif pour une plus grande représentativité des femmes et des jeunes dans les listes, sans oublier les exigences liées au genre et à la composition sociologique des listes, qu’il fallait absolument respecter. D’abord comme directive de la hiérarchie du Parti et ensuite comme conditionnalité prescrite par la loi.

Compte tenu de tout ce qui précède et malgré le consensus souhaité par la hiérarchie du Parti, la composition des listes n’a pas toujours été facile à certains endroits. Cet engouement qui traduit la vitalité du Rdpc et la ferme volonté de ses valeureux militantes et militants à servir le Parti dans ces deux institutions. Tout le monde ne pouvant malheureusement être retenu au même moment, la direction du Rdpc appelle les militants et sympathisants à apporter tout leur soutien aux camarades investis, aussi bien lors de la campagne électorale qu’au jour du vote. Ceci participe non seulement de la maturité du Rdpc et de ses militants, mais aussi de leur engagement à conférer au chef de l’Etat, une majorité confortable aussi bien au Parlement que dans les collectivités territoriales décentralisées, dans le but de lui permettre de mieux mettre en œuvre son programme des Grandes opportunités, gage de prospérité pour tous les Camerounais.

Claude Mpogué