Commentary : When regularity is trivialized
10 décembre 2019
Rdpc : Front commun derrière les candidats du Parti !
10 décembre 2019
Voir plus

Secrétariat : Préserver les intérêts et les acquis du Parti

Tel est le mot d’ordre de la direction du Rdpc, au lendemain de la publication par Elecam, du nombre de partis politiques et des listes de candidatures qualifiées pour le scrutin du 9 février 2020.

Le Rdpc figure en bonne place parmi les 42 et 35 partis politiques respectivement qualifiés pour les prochaines municipales et législatives. Fort de son savoir-faire, son maillage territorial et de sa maturité, le parti du Président Paul Biya vient logiquement en tête en termes des listes de candidatures acceptées dans les différentes circonscriptions et les collectivités territoriales décentralisées du pays.

Bien que globalement satisfait du travail ainsi abattu, le Rdpc n’entend ne rien laisser au hasard. C’est ainsi que la Sous-commission du contentieux électoral, logée au sein de la Commission centrale d’investiture s’est réunie le mardi 10 décembre sous la présidence de son président, Grégoire Owona. Il s’est agi pour le secrétaire général adjoint et les sept avocats membres de cette structure, d’analyser profondément les rejets des listes du Rdpc pour les municipales et d’examiner les irrégularités relevées dans les listes des autres partis politiques pour le cas échéant, les attaquer comme le prévoit la loi, dans le but de préserver les intérêts du Parti. Le travail va se poursuivre pour qu’il en soit absolument ainsi.  

Dans l’ensemble et conformément à son plan d’action, le Rdpc, bien qu’attendant l’issue du contentieux préélectoral ainsi ouvert, s’organise d’ores et déjà pour la campagne électorale qui débutera le 25 janvier 2020. Il est notamment attendu de tous les responsables qui bénéficieront de la confiance de la hiérarchie pour animer cette campagne électorale sur le terrain, d’apporter tout leur soutien aux candidats investis par le Parti. C’est ce qui permettra au Parti d’atteindre l’objectif global qu’il s’est fixé, à savoir : renforcer le leadership du Rdpc dans les communes et au Parlement, permettant ainsi au chef de l’Etat, de disposer d’une majorité confortable pour une meilleure mise en œuvre de son programme des Grandes opportunités. Pour un meilleur épanouissement socioéconomique des Camerounais et le développement du Cameroun.

 Claude Mpogué